Création

Création

❞❞❞

Micromegup met en chantier des outils numériques qui permettront d’augmenter l’expérience de la vie sociale qu’elle soit sportive, artistique, éducative, humanitaire, civique, etc… pourvu qu’elle soit une activité de groupe.

❞❞❞

Edito – Analyse

Micromegup se lance sur la vague des services embarqués dans nos appareils mobiles.

Élargir l’offre fonctionnelle des apps

App-Store-iconGoogle-play-logowindows logo

Le petit monde toujours aussi effervescent de l’app pour smartphone et tablette s’ouvre sur des usages plus complets d’applications et services connectés. Ces apps vont se rapprocher de plus en plus de la dynamique du (déjà) vieux monde de l’application d’ordinateur. L’app n’a aujourd’hui de succès que si elle ne fait très bien qu’une seule chose et il y en a à notre disposition plus qu’il n’est possible d’en tester en une vie. Elle survivra, elle est dans l’ADN des OS pour mobile.

Pourtant popularisation des appareils de poches, saturation d’offres inutilement concurrentes, besoin d’interconnexion avec les usages informatiques – notamment par le biais des tablettes et grands samrtphones – poussent à l’intégration de services, à la réalisation d’outils plus globalement fonctionnels.

La tendance semble aussi naturelle que le rapprochement quelques années plus tôt entre utilisation d’appareils de bureau et portables. Les entreprises BtoC avec chacune leur app sont les pionnières. Les infos disponibles sont réduites, l’ergonomie est repensée, mais il n’y a à la fin pas beaucoup moins de fonctionnalités accessibles. Les menus dépassent largement les 5 pictogrammes max de l’app pour smartphone. L’exemple le plus parlant est celui de Facebook.

Augmenter l’expérience réelle grace aux outils virtuels

Enchaînons donc sur les réseaux sociaux puisque nous y sommes. Faites donc le tour des monsieur et madame tout le monde qui :

ressociaux

1- Possède un compte Facebook
2- L’utilise encore au bout de 3 mois

Regardez qui sont sont ses amis “virtuels” et dites-moi s’il ne s’agit pas à 99% de la famille et amis “réels” avant inscription.

Ah les choses sont bien différentes dans les générations “réseaux sociaux”. En apparence pour l’instant elles le sont. L’avenir dira si cette expérience change tant que ça les habitudes une fois passer le temps où les rencontres se multiplient, où les amitiés se construisent et le tribalisme viral règne en maître.

Ah à nouveau, les choses sont bien différents dans les réseaux sociaux spécialisés “vie professionnelle”.  En apparence seulement. Les mises en relation se fondent sur une logique bien “réelle” d’intérêt partagé .

En conclusion et sauf pour les irascibles détracteurs de la nouveauté numérique, il n’y a pas de frontière entre un monde dit virtuel et celui la vie dite vraie. Au contraire les objets connectés enrichissent, facilitent les contacts et les partages.

Patrick Le Camus – co-Fondateur de Micromegup